Les scientifiques relient la bactérie de la bouche au risque élevé de pneumonie.

Published:janvier 14th, 2012

L’hiver est bien engagé et ces mois annonçent le début de la saison des rhumes et de la grippe, mais des groupes vunérables de personnes, tels que les personnes âgées et les très jeunes courent aussi le risque d’avoir une pneumonie.
Une étude récente menée à l’école de médecine de l’université de Yale a mis en évidence un lien entre la bactérie de la bouche et un risque élevé de pneumonie, insistant par conséquent sur l’importance de maintenir une bonne santé bucco-dentaire, en plus d’une bonne santé générale.
L’étude a suivi 37 patients au cours d’un mois et a découvert que ceux qui étaient en ventilation assistée et ceux qui souffraient de pneumonie montraient une augmentation significative de bactéries présentes dans leur bouche avant de développer la pathologie.
L’étude a été menée par le docteur Samit Joshi qui espère que ses conclusions permettront l’amélioration de la prévention de la pneumonie à l’avenir tout en maintenant les bactéries dans la bouche.
Sa recherche a été présentée à la réunion annuelle de la ‘Infectious diseases Society of America’ à boston.
On estime que la pneumonie touche plus de 620000 personnes au Royaume-Uni et 5% d’entre elles ne guériront pas.
En 2009, 25073 personnes sont décédées de pneumonie au Royaume-Uni.
L’étude suggère que les personnes ,qui souffrent de maladies des gencives créant des poches importantes autour des dents, peuvent avoir plus de risques de mourir de pneumonie.
En ce moment, le lien précis entree la pneumonie et la santé bucco-dentaire n’est pas encore établi car des recherches plus approfondies sont nécessaires, mais ce n’est pas la première fois qu’un lien est établi entre la santé bucco-dentaire et les maladies respiratoires.
On estime qu’un nombre important d’infections bactériennes de la poitrine est dû à des goutelettes de respiration provenant de la bouche et de la gorge qui vont dans les poumons.
La bactérie peut provoquer des infections ou peut aggraver les conditions existantes.
Le directeur du ‘British dental Health Foundation’, le docteur Nigel Carter, a souligné qu’une bonne hygiène bucco-dentaire pouvait être essentielle et pouvait vraiment prévenir les maladies, , particulièrement parce que les liens entre les maladies gingivales et une bonne santé bucco-dentaire étaient très bien illustrés.
Un régime de bonne santé bucco-dentaire commence par un brossage des dents 2 fois par jour pendant 2 minutes, et il est important de ne pas oublier le fil dentaire.
Si vous n’aimez pas le fil dentaire, essayez plutôt une brosse à dents qui nettoie entre les dents.
Ne pas consommer trop de sucre entre les repas peut aider.
En plus, consultez votre dentiste tous les 6 mois environ: il pourra dépister les premiers symtomes de maladie gingivale.
Si vous remarquez que vos gencives saignet régulièrement, ou si vous constatez une mauvaise haleine, prenez alors rendez-vous chez votre dentiste le plus tôt possible.
Il est possible que les résolutions pour la nouvelle année soient d’être en bonne santé ou de perdre du poids mais, si vous n’avez pas surveillé vos dents, pourquoi ne pas alors adopter une autre résolution consistant à améliorer la santé de votre bouche ?
Cette dernière étude ne constitue qu’une preuve supplémentaire du lien existant entre une bouche saine et une bonne santé générale.